Disponible depuis le début du mois d’avril 2014, le Samsung Galaxy S5, dernier porte-étendard en date de la famille de smartphones du constructeur coréen, affiche des caractéristiques particulièrement alléchantes, ainsi qu’un tout nouvel écran 5.1″, un gigantisme particulièrement apprécié par les consommateurs de smartphones. A première vue, hormis la taille de l’écran, très peu de changements (comme souvent dans la gamme Galaxy) par rapport à la version précédente, mais c’est dans son utilisation quotidienne que l’on appréciera pleinement les nouvelles caractéristiques de ce Galaxy S5.

Samsung Galaxy S5 1

En effet, si la concurrence offre un nouveau design très accrocheur (notamment le Sony Xperia Z2 et son enveloppe en acier trempé d’une classe folle), le Galaxy S5 reste cantonné à une « vulgaire » conception en plastique. Certes, cela permet au Galaxy S5 de conserver une certaine légèreté et d’afficher un côté moins fragile, mais il serait temps que Samsung offre un petit relooking à son smartphone star. On apprécie toutefois le nouveau revêtement au dos du smartphone, très agréable au toucher.

Samsung Galaxy S5 2

Sous sa coque en plastique, le Samsung Galaxy S5 renferme un processeur SnapDragon S801 cadencé à 2,5 Ghz, soutenu par 2 Go de RAM et une mémoire interne de 16 Go. L’ensemble est animé par Android 4.4.2, avec toujours une petite couche TouchWiz maison, sans oublier un capteur photo rétroéclairé de 16 Mpixels au dos de la bête, ainsi qu’une compatibilité 4G. Evidemment, le gros point fort du Samsung réside également dans son écran Super AMOLED HD de 5,1″, qui offre toujours une clarté, une netteté et une gestion des couleurs à couper le souffle. Côté nouveautés, citons également l’arrivée d’un lecteur d’empreinte et d’un petit capteur cardio situé au dos de l’appareil.

Samsung Galaxy S5 3

Une fois en mains, et malgré son design un peu décevant, le Galaxy S5 se révèle très agréable, avec un côté autrement moins « glissant » et froid que ses prédécesseurs. Le nouveau revêtement arrière n’y est pas étranger. Pourtant pas plus fin ni léger que le S4, ce dernier smartphone Samsung s’avère bien plus simple à manipuler. Pas de gros changement au niveau de la disposition des boutons, on retrouve toujours une touche physique en bas du smartphone (avec un lecteur d’empreintes intégré), les touches du volume sur le côté, ainsi que le lock, sur la tranche. Les boutons Menus et Retour sont quant à eux disposés de chaque côté du bouton principal, rien de bien révolutionnaire donc.

Comme dit précédemment, le bouton principal renferme ici un lecteur d’empreintes qui permet d’identifier l’utilisateur qui pourra alors déverrouiller son smartphone directement en faisant glisser son doigt du bas de l’écran vers le bouton. Toutefois, le capteur Samsung se révèle peu pratique et peu précis à l’usage, si bien que l’on finit rapidement par oublier cette « nouvelle » fonction. Dommage…

Samsung Galaxy S5 4

Comme souvent chez Samsung, c’est le sublime écran Super AMOLED 5,1″ qui fera l’unanimité, tant son rendu est époustouflant. A peine supérieur à celui du Galaxy S4, l’écran de ce S5 offre une définition Full HD de 1920 x 1080 pixels et un contraste saisissant. En pleine lumière toutefois, on perd en lisibilité. Côté couleurs, Samsung frappe fort une nouvelle fois, même si les plus observateurs dénoteront un petit côté « tape à l’oeil » à ce niveau, avec une colorimétrie un peu faussée, mais rien qui ne saurait ternir  la qualité d’affichage globale. Un excellent travail une nouvelle fois de la part de Samsung.

Samsung Galaxy S5 5

Côté interface, pas de bouleversements, si ce n’est une interface TouchWiz un peu revue. On retrouve donc une navigation bien connue des amateurs d’Android, avec des possibilités de personnalisation très poussées, et une myriade d’applications et autres widgets. Les habitués d’iOS crieront au scandale face à la multitude d’informations affichées à l’écran, et il est vrai qu’un petit ménage dans les applications/widgets s’imposera, tant celles-ci envahissent l’écran. A noter la présence d’un mode Enfant, limitant les fonctionnalités du smartphone pour laisser nos chères têtes blondes jouer à divers jeux en toute quiétude (ou presque). A ce niveau, le Galaxy S5 s’en sort honorablement, et permet de faire tourner tous les jeux, même les plus gourmands. On notera toutefois une certaine chauffe assez rapide ressentie à l’arrière de l’appareil. Côté son en revanche, si le rendu est correct, on a trop vite fait d’obstruer le petit haut-parleur situé à l’arrière de l’appareil.

Samsung Galaxy S5 6

Le haut-parleur du Galaxy S5 situé à l’arrière du terminal offre des performances correctes, mais peut rapidement être obstrué

Evidemment, depuis quelques années déjà, les amateurs de smartphones apprécient un large écran, mais aussi un appareil photo digne de ce nom. De ce côté-ci, Samsung a opté pour un nouveau capteur 16 Mpixels, qui permet de capturer des photos en 5 312 x 2 988 pixels, mais aussi de la vidéo en Ultra HD 4K (3 840 x 2160 pixels), en plus de la traditionnelle Full HD. De nombreux effets sont de la partie, tout comme diverses fonctionnalités comme le mode Rafales, un stabilisateur, le mode HDR, le focus sélectif… L’interface est un modèle de simplicité, et tout ce paramètre en un clin d’œil.

Samsung Galaxy S5 7

Sur le terrain, le Galaxy S5 employé en mode photo s’avère très agréable, avec notamment un Autofocus redoutable. L’appareil est parfaitement réactif et permet en quelques secondes de passer d’un mode à un autre, d’ajouter des effets ou des filtres, de capturer une photo correcte même en basse lumière… Bref, tout ce que l’on demande à un capteur photo sur un smartphone haut de gamme en 2014. On pourra stocker ses fichiers directement dans la mémoire interne du smartphone, extensible via carte SD. Pour transférer les données, on pourra profiter du WiFi, du NFC, du Bluetooth, ou encore du port USB 3.0 situé au bas de l’appareil. Dommage toutefois que Samsung n’ait pas jugé utile de fournir un câble USB 3.0 avec son smartphone…

Samsung Galaxy S5 8

On a souvent tendance à l’oublier, mais un smartphone est avant tout… un téléphone. A ce niveau, le Galaxy S5 remplit parfaitement sa mission. Tout est simple d’accès au niveau de l’interface, avec une myriade d’options de personnalisations. Côté réseau, aucun souci en ce qui concerne l’accroche des réseaux 3G et 4G, avec une qualité d’écoute optimale elle aussi. On regrettera simplement un clavier un peu imprécis parfois lors de la saisie de SMS ou de la recherche web.

Samsung Galaxy S5 9

Petit bonus bienvenu, une résistance à l’eau et à la poussière, qui permet d’utiliser son smartphone même dans les conditions météo les plus mauvaises. On apprécie également la très bonne autonomie de la batterie, à condition bien sûr de bien faire attention aux applications en cours de fonctionnement, certaines pouvant drainer la batterie en quelques heures. Pas de souci donc concernant le mode Téléphone de ce Samsung Galaxy S5, sans compter la très bonne prise en main générale du smartphone comme dit précédemment.

Ce n’est pas encore avec ce Galaxy S5 que Samsung va révolutionner le monde du smartphone ou même sa gamme Galaxy. Reste que le Samsung Galaxy S5 fait parfaitement le job, tant au niveau téléphonie que multimédia. On retiendra surtout son superbe écran, son autonomie plus que décente et une utilisation très agréable au quotidien. On regrettera simplement une conception un peu cheap, et quelques petites nouveautés (capteur cardiaque, lecteur d’empreintes…) qui se révèlent rapidement obsolètes.

Un excellent smartphone donc, incontestablement le plus abouti de la gamme Galaxy, qui satisfera sans mal les adeptes de Samsung et d’Android. Les autres en revanche n’y verront qu’un énième Galaxy S, et on espère que Samsung saura apporter un peu de fraicheur avec son prochain Galaxy S6.