Grand fan de Asus j’ai déjà pu tester la Transformer TF101, la Transformer Prime TF201 et aujourd’hui Asus nous prête gentiment la Transformer TF300T pour nous permettre de les comparer. Voici donc, la Transformer Pad 300 (TF300T) 32Go, la petite sœur de l’Asus Transformer Prime que vous pouvez obtenir à 499 euros, soit 100 euros moins chers que la Prime originale ! Avec quelques concessions, Asus a su nous livrer une machine puissante à un prix tout à fait abordable.

   

Un hardware de qualité

Voici les caractéristiques de la bête :

Caractéristiques

Operating System AndroidTM 4
Display 10.1″ LED Backlight WXGA (1280×800) Screen
IPS Panel
10 finger multi-touch support
CPU NVIDIA® Tegra® 3 Quad-core CPU
Memory 1GB
Storage 16GB / 32GB *1 EMMC + 8G life time ASUS Webstorage space *2
Wireless Data Network WLAN 802.11 b/g/n@2.4GHz
Bluetooth V3.0+EDR
Camera 1.2 MP Front Camera
8 MP Rear Camera
Auto focus (rear)
BSI Sensor
5-element lens
Audio High Quality Speaker
High Quality Mic
Interface Pad:
1 x 2-in-1 Audio Jack (Headphone / Mic-in)
1 x micro HDMI
1 x Micro SD Card Reader
Mobile Dock:
1 x USB2.0 port
1 x SD Card Reader
Sensor G-Sensor, Light Sensor, Gyroscope, E-compass, GPS
Application ASUS launcher
MyLibrary
MyNet
MyCloud
@Vibe Music
asus webstorage
File manager
ASUS sync
SuperNote
App Locker
App Backup
TegraZone
Battery 10 hours; 22Wh Li-polymer Battery *3
15 hours pad with dock; 22Wh(pad) + 16.5Wh(dock) Li-polymer Battery*3
Dimensions 263 x 180.8 x 9.9 mm
Poids 635 g
Mobile Dock Dock only:
Dimensions: 263 x 180.8 x 8~10.4mm
Weight: 546g
Pad with dock:
Dimensions: 263 x 180.8 x 17~19.4mm
Weight: 1181g

Comme vous pouvez le voir, elle possède un Tegra 3. Celui-ci tourne à 1.2Ghz alors que celui de la Prime tourne à 1.3Ghz. L’écran d’excellente qualité offre une luminosité de 350 nits, là où la Prime utilise le Super IPS à 600 nits (idéal pour l’extérieur). Au final, l’écran de la Prime offrira des couleurs un peu plus saturées, mais dans un environnement classique, ce n’est pas forcément flagrant.
En fouillant un peu sur le Net, vous apprendrez que, d’une part, il est possible d’overclocker sans problème le Tegra 3 de la TF300T, mais en plus, un film mat sur votre tablette la rendra parfaitement utilisable n’importe où, ou presque. Les différences entre les 2 modèles ne sont donc pas extrêmes.

Une tablette complète

Notre TF300T dispose d’un port HDMI très pratique si vous désirez la brancher sur une télévision ou un moniteur. La puissance du Tegra 3 permet, par exemple, de jouer dans de très bonnes conditions en 720p (et de regarder un film en 1080P). Les consoles portables n’ont qu’à bien se tenir quand on voit certains jeux s’approcher dangereusement de leur terrain de chasse.

De plus, la tablette dispose d’un lecteur pour carte MicroSD. Si vous considérez que vous êtes à l’étroit avec 32Go, vous pourrez toujours vous payer une carte microSD de 32Go additionnels.

Le dock clavier est également disponible comme pour le reste de la gamme Transformer, ce qui vous offrira, en plus un port USB 2.0 et un lecteur de carte SD afin d’accroître encore votre espace de stockage. Asus a décidé de faire un dock par tablette… Ainsi, vous ne pourrez pas réellement utiliser votre dock de TF101 par exemple, car celui-ci ne permet pas à la tablette de s’encastrer parfaitement.

Le prix est donc extrêmement attractif pour une tablette 10″ Tegra 3.

Comme toutes les Transformer, celle-ci se root simplement, ce qui vous permettra d’optimiser Android rapidement ! Vous ne devez pas chercher bien loin, car Asus met à disposition l’utilitaire de Root (http://be.asus.com/fr/Tablet/Transformer_Pad/ASUS_Transformer_Pad_TF300T/#download)

Android ICS

Évolution naturelle de Honeycomb, Ice Cream Sandwich est plus agréable que son petit frère. On y retrouve la même interface à quelques détails prêts. Les boutons sont très proches de ce que l’on voit sur la Motorola Xoom et Asus n’a pas surchargé l’appareil d’une surcouche inutile.

Comme à son habitude, le constructeur s’est limité à ajouter quelques applications bien pratiques comme un traitement de texte, un outil de prise de note, Asus Storage (le cloud d’Asus), un gestionnaire de fichiers et quelques petits trucs.

L’interface répond très rapidement et un menu Asus se trouve dans les paramètres. On y trouve la possibilité de prendre des screenshots, le réglage de la performance du système (normal, équilibré, économie d’énergie), la possibilité de désactiver le wifi lorsque la tablette se met en veille et quelques petits détails graphiques.

Je reviens sur les screenshots, car il est tout à fait possible de les prendre dans un jeu ou une application ! Ceci vous évitera des frais inutiles pour une application dédiée.

Plus convivial que Honeycomb, Google améliore progressivement l’ergonomie et l’interface d’Android afin que tout le monde s’y retrouve. Vivement Jelly Bean sur la tablette ! Car Asus prévoit en effet de passer toutes ces tablettes de la gamme Transformer sous Jelly Bean.

En pratique

Plus légère que la TF101 avec ses 635 grammes (586 pour la Prime), la TF300T se tient parfaitement en main. L’arrière de la tablette, en plastique, dispose d’un antigrip efficace. Une fois de plus, Asus a su faire un excellent travail.

Quant à l’objectif 8MP, elle donne de très bons résultats, similaires à la Prime sauf qu’elle n’a pas de flash LED. D’ailleurs, niveau luminosité, je me suis amusé à la tester avec un niveau relativement bas (pour ne pas dire tamisé) et le résultat est plus qu’honorable. En théorie, l’image aurait dû être bien floue ! Cela permet à la TF300T d’être au même niveau que les tablettes coûtant un minimum de 100 euros de plus…

À cela ajoutez la possibilité de filmer en 1080P et on atteint le standard du haut de gamme actuel, sans difficulté.

 

Concernant le Wifi, on peut dire que la TF300T capte beaucoup mieux que la Prime. Les matériaux choisis pour la coque y sont pour beaucoup. Comme vous le savait certainement la Prime à connut pas mal de déboire concernant le Gps et la aussi le choix des matériaux pour la coque de la TF300T à corriger le tir. Comme en témoignent les photos si dessous on peut constater une nette amélioration du signal sur la TF300T.

Niveau bureautique, Polaris est toujours à la rue face à la concurrence, mais heureusement que les applications Android ont su évoluer. Ainsi, n’hésitez pas à jeter un œil sur des logiciels tels que QuickOffice.

Asus a beaucoup progressé en 1 an pour fournir un produit encore meilleur et le Play Store regorge d’applications de production qui mêlent de plus en plus le laptop et la tablette, segment dominé au niveau hardware par Asus.

Une console portable

Le Tegra 3 est puissant, Nvidia l’a déjà prouvé avec de nombreuses démos. Pour vous en rendre compte, vous verrez ci-dessous une petite démo de ce que ce processeur peut faire. C’est carrément hallucinant pour une tablette.

Heureusement pour les consoles portables, les tablettes sont encore sur un marché orienté casual gaming, mais les projets matures se multiplient. Entre Gameloft, Electronic Arts et MadFinger Games, il y a de quoi transformer votre TF300T en véritable console portable (ou de salon si vous la brancher sur la TV).

De plus, il ne faut pas oublier que Google, avec sa Nexus 7, va tenter de démocratiser au mieux ce processeur 4 coeurs, ce qui ne pourra avoir qu’un impact positif sur les jeux vidéo sur tablette Android.

Pour le Geek: Overclock facile

Le Tegra 3 est tolérant à l’overclock. On se demande un peu pourquoi Asus a diminué la fréquence du processeur sur les TF300. Qu’à cela ne tienne, on peut le passer sans difficulté à 1.5/1.6 Ghz, de manière complètement stable.

Convaincu ? Actuellement, l’overclock n’est pas franchement nécessaire. Tous les jeux optimisés Tegra 3 tournent en détail maximum sans ramer du tout. Ça ne laisse présager que du bon pour l’avenir.

Autre point important ! Les benchmarks ne sont absolument pas optimisés pour les Tegra 3, ce qui fausse les résultats complètement. Actuellement, on ne peut que se faire une idée de ce que permet le processeur.

Conclusion

Quelle tablette ! Asus ne s’est pas reposé sur ses lauriers et a su progresser et améliorer design et prise en main de ses tablettes. Cette TF300T est la première tablette 10″ Tegra 3 à un prix vraiment abordable.

Que ce soit pour de la bureautique ou encore pour les jeux vidéo, ce périphérique mobile fait un excellent boulot. Le système d’exploitation est réactif. Asus a su ne pas charger l’interface d’une surcouche inutile que l’on tend souvent plus à détester qu’à apprécier.

Pour tout dire, cette tablette est actuellement l’une des meilleures qui soit qualité/prix. N’hésitez pas !
En bref:

Les +:

– Excellente prise en main
– Puissante (Tegra 3)
– Sortie HDMI
– MicroSD
– Le meilleur compromis qualité/prix
– Le dock clavier
– Facilement rootable
– Overclock efficace
– 9h30 de batterie (utilisation normale)

Les -:

– Seulement le Wifi 2.
– L’écran a éviter en extérieur lumineux
– Un dock clavier spécifique
– Aucun USB 3.0