Les compacts numériques se portent mal, nos smartphones tendent effectivement à les supplanter et c’est sans doute ce qui a poussé Samsung à lancer un appareil hybride qui réunit le meilleur des deux mondes : le Galaxy Camera. Avant de commencer, je tiens tout-de-même à préciser que ce qui suit n’a absolument rien à voir avec un test technique. Si vous êtes curieux, ou si vous avez juste envie de savoir comment se comporte le Samsung Galaxy Camera d’un point de vue utilisateur, alors vous êtes bien tombés.

Galaxy Camera Face

Le Samsung Galaxy Camera vu de face. 

Caractéristiques Techniques

 

Le Samsung Galaxy Camera embarque un écran Super Clear LCD HD de 4.8 pouces offrant une résolution en 1.280×720. A côté de ça, nous pouvons également compter sur un processeur quad core cadencé à 1.4 Ghzsur 1 Go de mémoire vive et sur 8 Go d’espace de stockage. Chouette, mais on doit malheureusement tempérer cette bonne nouvelle car l’utilisateur ne pourra profiter que de 4 Go d’espace, le reste étant occupé par le système. Cela dit, derrière, on retrouve aussi un port pour cartes microSD pouvant accueillir jusqu’à des cartes de 64 Go.

Au niveau photo, le Galaxy Camera profite d’un capteur CMOS BSI rétro-éclairé de 16 mégapixels capable d’enregistrer des vidéos en 1080/30p ou en 720/60/30p ou des photos en 16MP, 14MP, 12MP, 10MP, 5MO, 3MP et 1MP. Derrière, on pourra aussi s’amuser avec le petit flash intégré, un mode spécial pour le Slow Motion et sur un micro interne. En revanche, pas de porte-griffe et donc pas moyen de coller un flash externe ou même un micro externe. Concernant l’objectif, on peut également préciser que c’est un 21mm, qu’il profite d’une ouverture maximale en f/2.8 et qu’on pourra aussi se faire la main sur un zoom 21x.

Galaxy Camera Face

 

On passe maintenant à la connectique. En dehors du port pour cartes microSD, on va également trouver un second port pour carte micro SIM et une prise micro USB qui nous servira à le recharger. Je précise néanmoins que le Galaxy Camera n’est pas un smartphone, mais plutôt un APN « connecté ». La nuance est importante puisque vous ne pourrez pas passer de coup de fil avec, du moins pas sans passer par des applications comme Skype.

Galaxy Camera MicroSD

Pour finir avec cette vue d’ensemble du produit, on peut ajouter qu’il intègre un accéléromètre, un gyroscope et une batterie de de 1.650 mAh. Le tout avec du WiFi, du Bluetooth et une compatibilité avec les réseaux 3G et HSPA+ pour la version GC-100.

Package, Design & Ergonomie

On passe maintenant au package, au design et à l’ergonomie du Samsung Galaxy Camera. Là, forcément, on a beaucoup de choses à dire. La boîte, pour commencer, met l’accent sur l’essentiel. On trouvera donc, en dehors de l’appareil, une noticeune cordelette pour accrocher l’APN à notre poignet et un câble USB qui nous servira à le synchroniser ou à le recharger. Notons cependant que le Samsung Galaxy Camera n’est apparemment pas livré avec une prise murale. C’est étonnant, mais c’est comme ça. En outre, Samsung a également fait l’impasse sur le kit mains libres, un peu comme si le constructeur cherchait à compresser les coûts.

L’appareil en lui-même est très joli à regarder. Tout de blanc vêtu, il a le bon goût d’être taillé comme un APN. Sur le côté droit, on retrouvera ainsi un grip qui nous assurera une bonne préhension, et ce même s’il n’est pas très marqué. L’ensemble est cohérent, agréable à l’œil et si le Galaxy Camera est un poil plus gros et plus épais qu’un smartphone (70.8 x 128.7 x 19.1 mm, pour 300 grammes), on pourra tout-de-même le glisser dans notre poche de veste, ou même dans notre poche de pantalon.

Sur la face avant, en dehors du grip et des différents logos qui vont bien (constructeur + modèle), on trouve aussi l’objectif très compact. Du moins quand il est replié, et donc quand l’appareil est éteint. Sur sa tranche supérieure, nous aurons bien évidemment le déclencheur cerclé d’une molette pour le zoom ainsi que le bouton de mise sous tension du Galaxy Camera. Complètement à gauche, on trouve aussi le flash interne dormant sous sa trappe.

Galaxy Camera Flash

A gauche, pas de surprise, on trouvera le bouton permettant d’activer le flash ainsi qu’une grille protégeant le micro interne de l’appareil. De l’autre côté, et donc sur la tranche de droite, nous pourrons mettre la main sur le port micro USB protégé par une languette en plastique rigide. Sous l’appareil, enfin, il y aura le pas de vis qui nous permettra de fixer le Galaxy Camera sur un trépied ainsi qu’une trappe qui dissimule le port pour la carte micro SDle port pour la carte micro SIM et la batterie.

Galaxy Camera MicroSD

Et c’est tout, puisqu’on ne trouve aucune commande particulière. Pas de molette de sélection des modes, par de boutons supplémentaires, le Samsung Galaxy Camera met l’accent sur l’essentiel mais ce n’est pas forcément une raison pour penser qu’il s’agit d’un produit grand public. Non, car en réalité, cet appareil peut s’avérer très surprenant dans certains cas et nous allons justement nous pencher sur la question.

Je vous laisse avec une petite vidéo qui vous permettra d’en voir un peu plus…

Performances & Utilisation

Maintenant que les présentations sont faites, on peut passer à la suite et s’intéresser ainsi aux performances du Galaxy Camera. Processeur quad core oblige, ce dernier s’avère particulièrement réactif et il est ainsi capable de faire tourner n’importe quelle applicationn’importe quel jeu, sans aucune difficulté. Les amateurs de films en HD ne seront pas non plus en reste puisqu’ils pourront s’adonner à leurs sombres penchants sans craindre de quelconques ralentissements. De ce côté-là, donc, aucun problème.

En revanche, pour l’application dédiée à la capture de photos et de vidéos, il n’en va pas de même. Cela provient sans doute du firmware mais j’ai noté quelques ralentissements dans cette dernière, notamment au niveau des modes manuels. On en parlera un peu plus bas mais le Galaxy Camera intègre un grand nombre de modes qui vous permettront de prendre la main sur plusieurs paramètres bien connus des photographes comme la sensibilitél’ouverture ou la vitesse. Et c’est précisément lorsqu’on change ces options que le terminal semble avoir un peu de mal.

Toutefois, compte tenu de la puce embarquée, je ne pense pas que cela provienne du matériel. Non et si vous voulez mon avis, il y a de fortes chances que ces problèmes de ralentissements soient corrigés avec la prochaine mise à jour du firmware.

Concernant l’utilisation du Galaxy Camera, il faut bien se mettre une idée en tête : ce dernier n’est pas un smartphone ou une tablette qui prend de jolies photos, mais plutôt un APN qui permet d’accéder à toute la richesse d’Android et de son Play Store. La nuance est importante, car son gabarit n’est pas forcément adapté à tous les usages. Certes, il vous permettra de vous détendre sur Angry Birds Star Wars entre deux photos, ou entre deux vidéos, mais notez tout-de-même que la prise en main de l’appareil pour ce type d’utilisation est quand même moins confortable qu’avec un mobile ou même une petite tablette tactile.

Galaxy Camera Face

La vue de face du Samsung Galaxy Camera. On appréciera le grip qui assurera une préhension correcte.

Capture Photo & Vidéo

On en vient à présent à la partie la plus intéressante, et sans doute celle que vous attendez tous : la capture de photos et de vidéos. Parce que bon, un APN qui permet de surfer sur le web ou même de twitter, c’est super, mais encore faut-il qu’il soit également capable de prendre de belles photos et d’enregistrer de belles vidéos.

Autant vous prévenir de suite, le Samsung Galaxy Camera délivre des clichés de qualité certes, mais il n’arrive pas à la cheville des hybrides et des réflex. Voilà, c’est dit. Maintenant, à bien y réfléchir, ce n’est pas vraiment un problème puisque ce dernier ne vise pas forcément le même public. Il s’adresse avant tout aux néophytes, aux débutantsau grand public, ou bien aux experts qui souhaitent avoir un APN compact et qui les accompagnera dans les moindres de leurs déplacements.

Mais attention, car le Galaxy Camera n’est pas non plus un jouet pour autant. En réalité, ce dernier s’avère surprenant à bien des égards et il vous permettra ainsi de prendre la main sur de nombreuses options. Libre à vous de configurer le Flash, le retardateur ou encore le format de vos images et de vos vidéos à votre guise. Pour se faire, il vous suffira de passer par la fenêtre des paramètres de l’application dévolue à la capture de photos et de clips.

Et ce n’est pas tout. En plus du mode « automatique », le Samsung Galaxy Camera propose deux autres modes : le mode « scène » et le mode « manuel ». Le premier, comme son nom l’indique, vous permettra de shooter dans toutes les conditions possibles et imaginables. Pour se faire, il vous suffira de choisir l’option adaptée à votre sujet. Pas mal, mais c’est finalement le mode « manuel » qui s’avère le plus intéressant puisque ce dernier vous permettra de vous initier aux joies du PSAM (Automatique, Priorité à la Vitesse, Priorité à l’Ouverture et Manuel). Là, vous aurez la main sur tous les paramètres et vous pourrez donc vous amuser avec la sensibilité (jusqu’à 3.200 ISO)l’ouverture (jusqu’à f/2.8) et la vitesse.

Formidable, mais ce qui vous intéresse sans doute, c’est le rendu des clichés, non ? En toute franchise, j’ai été plutôt étonné de la qualité globale des photos produites par le Galaxy Camera, d’autant plus que ce dernier se débrouille bien dans la plupart des conditions, et ce même si la luminosité ambiante vient à manquer. Vous trouverez d’ailleurs un peu plus bas quelques exemples de photos. Et les vidéos ? Que vaut le Galaxy Camera en terme de bruit, de stabilisation et d’autofocus ? La réponse est simple : il se débrouille comme un chef. Certes, il faudra s’attendre à un peu de bruit en intérieur et lorsque la lumière est très faible, mais il s’en tire tout-de-même avec les honneurs, notamment en terme de stabilisation. L’autofocus n’est pas non plus en reste et il s’avère assez véloce avec une mise au point qui se fait en quelques secondes. Là encore, la lumière a aussi un rôle à jouer, évidemment, mais j’ai été agréablement surpris. Attention toutefois à la distance de mise au point. Si vous vous rapprochez trop de vos sujets, le Galaxy Camera aura tendance à ramer un peu. Il faudra donc mieux se tenir à bonne distance et effectuer un petit zoom histoire de parfaire votre cadrage.

Entre la puce WiFi et l’emplacement pour la carte micro SIM, il vous permettra de rester connecté en permanence ! En vous appuyant sur Instagram et sur Dropbox, vous aurez donc la possibilité de partager instantanément toutes vos photos et toutes vos vidéos avec vos communautés. Mieux, si vous décidez d’activer la fonction « Instant Upload » de Dropbox, vous n’aurez même plus besoin du câble USB fourni. Au final, vous pourrez donc gagner pas mal de temps et vous concentrer sur l’essentiel, à savoir vos prises de vue.

 

Conclusion

 

Très clairement, le Galaxy Camera de Samsung est une très bonne surprise. Il ne s’adresse pas à tout le monde, c’est vrai, et il ne vous sera sans doute d’aucune utilité si vous avez déjà des réflex, des hybrides et même des compacts numériques à la maison, mais il devrait intéresser tous ceux qui recherchent un appareil complémentaire ou même ceux qui souhaitent s’initier aux joies de la photo. Parce que le Galaxy Camera est beau, agréable à utiliser et particulièrement complet.

On peut profiter de toutes les applications disponibles sur le Play Store, mais le Galaxy Camera reste tout-de-même un APN et il a donc été conçu pour répondre avant tout à cet usage. Dans ce contexte, et si vous n’aimez pas transporter plusieurs terminaux à la fois, il est possible que vous préfériez vous orienter vers un « photophone » comme le Lumia 920, et ce même si ce dernier vous proposera nettement moins d’options que le terminal de Samsung.

Pour finir, on peut quand même préciser que le Samsung Galaxy Camera est proposé dans toutes les bonnes crèmeries autour de 450€. Concernant l’autonomie, elle reste assez correcte mais il faudra penser à le recharger tous les jours si vous comptez en faire une utilisation intensive.