Si vous parcourez régulièrement les publicités Mobistar, Base, etc que vous recevez dans votre boite aux lettres, vous avez sans doute aperçu un téléphone portant un nom jamais vu ailleurs : le San Francisco.

Je l’ai moi même vu dans un catalogue Mobistar et je me suis un peu renseigné sur ce qu’est ce smartphone.

La première chose à savoir (et qui n’est pas tout le temps indiqué), c’est que le GSM est le premier de la future gamme de chez Orange.

Ce qui ne laisse pas indifférent un premier abord est bien le prix. En effet, les téléphones Android à 150 euros ne courent pas les rues.

Après, il faut bien sûr regarder ce que vaut ce GSM et chose surprenante, il n’est pas si médiocre qu’on pourrait le penser.

Voici ses caractéristiques :

  • écran 3,5″
  • résolution de l’écran : 480 x 800
  • APN de 3,2 mégapixels
  • processeur : 600 MHz
  • WiFi
  • Bluetooth
  • GPS
  • Android 2.1

Si on le compare à des androphones de cette gamme de prix (en dessous de 200 euros) on se rend compte qu’il a un plus grand écran et surtout d’une bien meilleure résolution. Par comparaison, la résolution du Samsung Galaxy Apollo ne fait que 240 x 400.

Du côté du processeur, il est tout a fait raisonnable à côté des ses frères. Dommage par contre pour la version 2.1 d’Android. La 2.2 n’aurait pas été de refus.

Alors est-ce un bon plan ?

Sans l’avoir testé, j’ai l’impression qu’il vaut bien ces 150 euros. Cependant, il faut se méfier de la couche qu’a ajouté Orange sur Android.  Samsung a son TouchWiz, HTC son Sense, etc. Par contre ne nous savons pas encore grand chose sur l’interface et les applications fournies par Orange.

La meilleure chose à faire est pour moi d’attendre les quelques tests qui vont être publiés dans les semaines à venir.

Il y a quand même une chose rassurante : il est clair et net que les smartphones Android se démocratisent de plus en plus !