La voilà enfin ! Après une longue attente, nous possédons une Asus Transformer Prime avec son Dock clavier. Asus étant pour le moment l’un des fabricants les plus réactifs pour les mises à jour, nous avons eu le plaisir de recevoir l’update d’Android 4.0.3 Ice Cream Sandwich.

Nous allons avoir la chance de vous présenter un des premiers tests en Belgique de la tablette avec la version 4 d’Android !

Voici tout d’abord, les caractéristiques de cette fameuse TF201 :

  • Une finition Unibody en aluminium
  • Un écran 10.1 pouces en Super IPS+ résolution 1280*720
  • Processeur Quad-Core Tegra 3
  • 1Go de Ram
  • 32 ou 64Go de Stockage interne + Slot MicroSD + Slot SD (sur le dock)
  • Port Micro-HDMI

Voilà pour le principal!

Commençons par voir ce que nous propose Asus dans la boîte.

A l’ouverture, on trouve la tablette et son dock ainsi qu’un peu de documentation sur la garantie essentiellement.

Nouveauté par rapport à la TF101 : Asus fournit une petite chiffonnette en microfibre pour nettoyer l’écran et elle est très efficace !

Enfin, le chargeur secteur, le même que la TF101, ainsi que son cordon, dont le port propriétaire ne change pas (rétrocompatible TF101, contrairement au dock). Seule la longueur à drastiquement augmentée !

Bref, un contenu léger, mais contenant le principal !

Premier coup d’oeil sur la tablette et son dock :

Dans notre cas, nous avons eu la version «Amethyst Gray» de la tablette. Un subtil mélange entre du gris et du violet rendant extrêmement bien sur le dos en aluminium de la tablette. Un rendu très convaincant, très sobre et classe à la fois ! Si vous n’étiez pas convaincus, elle est aussi disponible en couleur « Champagne », qui lui confère un cachet un peu plus doré.

Au premier coup d’œil, on est vite sous le charme.

Nous noterons aussi un très bon poids pour ce gabarit, d’autant plus que la tablette est très fine. Le dos est plat et non plus bombé comme l’était la TF101.

L’ensemble est bien fini, pas de mauvaises surprises, pas de grincement, de mauvais alignement et … une finition irréprochable.

Pour en revenir à la disposition des boutons et des connectiques, la tablette dispose sur son côté droit d’un connecteur jack 3.5mm compatible avec les jacks entrées/sorties (comme les écouteurs avec micro pour iPhone). En dessous, il y a des emplacements pour accrocher le dock ainsi que le port de charge. On peut constater que des petits caches sont placés de telle sorte à éviter d’endommager le ports de charge. À gauche, se trouvent les boutons du volume, le port Micro-HDMI ainsi que l’emplacement pour la carte Micro-SD. Au-dessus de la tablette, se trouve le bouton Power, qui se retrouve donc sur la tranche supérieure et non plus la gauche comme sur la TF101.

 

On peut remarquer sur l’image ci-dessus, qu’en charge, les LED’s du dock et du bouton power s’allument.

Pour ce qui est du dos de la tablette, en haut et centré, il y a le capteur 8MP et son flash Led. L’unique haut-parleur de la tablette est sur le bord gauche . En effet, la TF201 est une tablette proposant un son mono, mais nous reviendrons là-dessus plus tard !

Enfin, petit coup d’œil au dock :

Il est quasiment identique à celui de la Transformer première du nom, du moins pour les touches qui sont les mêmes, placées identiquement. Contrairement à son prédécesseur, le dock de la TF201 n’a pas besoin d’une frappe «lourde» pour prendre en compte la saisie, en effet il est bien plus sensible et agréable à l’utilisation.

De même, le design est adapté à celui de la tablette avec une finition aluminium teintée de ce gris violacé et une finesse accrue …

Parlons-en de cette finesse d’ailleurs : elle ampute le dock d’un port USB, il n’y a malheureusement plus qu’un port USB contre deux pour la Transformer.

Passons maintenant à son utilisation !

Je tiens à préciser que le test est fait sous Android Ice Cream Sandwich 4.0.3.

ICS sur tablette n’est pas la grande révolution d’ICS sur smartphone. On peut dire  que ICS reprend beaucoup de l’interface d’Honeycomb, donc sur tablettes, le changement est léger et se limite à des détails, entre autres :

  • Changement du Bleu «foncé» d’Honeycomb pour un bleu Néon
  • Changement dans l’app-drawer, les widgets arrivent à la suites des applications
  • Ajout de 5 points en haut du launcher pour se repérer dans les 5 bureaux
  • Possibilité de créer facilement des dossiers en glissant une application sur une autre
  • Menu légèrement revu
  • Navigateur internet plus performant
  • Amélioration du clavier Android, ajout d’un correcteur d’orthographe avancé.
  • ICS tire profit du GPU pour l’accélération matérielle.
  • Amélioration des notifications et du multitâche.

Une des premières choses qui saute aux yeux quand on navigue dans la tablette est sa fluidité, certainement liée au tegra 3 alliée à l’accélération matérielle ! C’est ultrafluide, réactif, tout obéi au doigt et à l’oeil !

La navigation dans la tablette, le launcher, le drawer, les applications Google, le navigateur, tout est au top ! Une grande première pour une tablette android. Même si la TF101 était déjà bien servie, on sentait que le couple honeycomb + Tegra 2 ne pouvait pas rivaliser pleinement avec un iPad 2. Ce n’est maintenant plus le cas, la TF201 est prête à la guerre contre la pomme !

Côté software, Asus ajoute toujours sa touche avec des applications « maison », permettant entre autres la prise de contrôle à distance d’un ordinateur, stockage sur le Cloud, prise en charge du DLNA. Il ajoute aussi des fonctionnalités comme la possibilité d’activer/désactiver rapidement le WiFi, le Bluetooth,… via la zone de notification !

Il y a aussi les widgets ajoutés tels que les notifications d’email, la date, la météo, le «MyZine», un widgets pour connaître les pourcentages de batteries de la tablette et du dock, ce qui est très pratique …

En plus des applications « maison », tout comme dans la TF101, Asus ajoute des applications tierces permettant d’étendre les capacités d’android, comme Supernote pour prendre ses notes et faire des graphiques/schémas. Pour le côté traitement de texte, Polaris Office est toujours de la partie !

On peut dire que sur le côté software, Asus encore fait fort !

Parlons un peu de l’écran :

L’écran est une dalle Super IPS+ de résolution 1280*720 pixels. L’intérêt de cette dalle est de pouvoir passer du mode IPS au mode Super IPS+, qui consomme plus, mais donne à la luminosité un cran supérieur pour une utilisation en extérieure.

On évoquait au début de ce test : le haut-parleur, unique de la tablette, qui confère un son en mono. Ce qui peut paraître à première vue comme un gros défaut n’en est pas un à l’utilisation. En effet, même si le son est en mono, sa qualité le fait vite oublier.

Enfin, j’ai trouvé le haut-parleur ingénieusement placé.Etant donné qu’on vient placer notre main devant lorsqu’on tient la tablette et que notre main n’est pas plaquée contre celle-ci, on forme en quelque sorte une caisse de résonnance, amplifiant légèrement le son et les basses !

Pour conclure :

La TF201 est LA tablette du moment. Le Tegra 3 semble tenir ses promesses au niveau performances et ICS est un énorme bond dans la fluidité de l’OS.

Vous l’aurez compris, malgré peu d’évolution sur le papier et quelques petits défauts, la Transformer Prime m’a totalement séduite!  Elle est belle, fine, légère, puissante, fluide, réactive, a de bonne capacité multimédia … que demander de plus ?

Un achat fortement recommandé par Android-Belgium !