image

Sous ce titre provocateur se cache une pensée qui m’est venue après le MWC de la semaine dernière. Si nous ne pouvions malheureusement pas être présents sur le salon, nous avons tout de même su suivre les nouveautés présentées. Et si le Tegra 3 de Nvidia vous a époustouflé, ce qui a retenu mon attention cette année, c’est la résolution full HD de la tablette A700 de Acer ainsi que les nouveaux (premiers ?) terminaux de la gamme Xperia de Sony, à savoir le « S » , « P » et le « U », qui sont respectivement le grand, le moyen et le petit. Et force est de dire que ces terminaux risquent de jeter du lourd dans les pattes d’Apple.

Si j’adore les téléphones Android, il faut bien avouer que souvent les produits d’Apple sont loin devant en termes d’ergonomie et de design.
Alors oui, l’arrivée d’ICS va peut-être améliorer les choses, mais je regrette toujours qu’une interface utilisateur comme Sense (par exemple) puisse être sujette aux saccades et ralentissements même sur des terminaux dual-core, alors qu’il est capable de décoder une vidéo HD et de faire tourner un jeu 3D sans problème…
Mais qu’est-ce qui pourrait détrôner Apple de ce fameux piédestal du « plu-bô-meilleur » ?

Le choix des matériaux ?
Soyons raisonnables, l’iPhone 4 est un des plus beaux objets des temps modernes, pourtant tout le monde sait que la moindre chute peut lui être fatale… Mon GalaxyS a beau être un téléphone en « plastique » qui a survécu à de nombreuses et périlleuses cascades, je préfère personnellement avoir un bel objet et en prendre soin qu’avoir des morceaux de polyester mal agencés dans ma poche.
Depuis que Sony Ericsson est devenu Sony, on aperçoit une nouvelle audace dans le design et surtout une finition aux petits oignons comme le constructeur japonais nous a habitués avec ses téléviseurs. Du côté d’Asus, on sort des tablettes avec une coque en Aluminium, bref tout les constructeurs se mettent à faire de belles choses (on le voit aussi avec les UltraBooks et leur design hyper épuré inspiré du MacBook air).

Le choix des composants ?
Si l’innovation entre l’iPhone 3GS et le 4 était flagrante, l’évolution entre le 4 et le 4S s’apparente plus à une relance marketing. En attendant un hypothétique iPad 3 et sa super résolution de 2048*1536, pour atteindre la fameuse densité de 326 pixels par pouces (déjà dépassé par celle du XperiaS d’ailleurs), il faudra se contenter de ce que l’on a sur la carte et cette année on va être servi de grands écrans à haute résolution sauce dual/quad-core.
Vous voulez un peu de dessert ? Vous reprendrez bien un peu de mémoire interne en supplément ? Car la plupart des constructeurs ont l’air d’avoir compris qu’avec 512Mo de Rom on ne pouvait plus installer beaucoup d’applications…
Le NFC commence à se généraliser même sur les téléphones moyens de gamme. Les résolutions les plus basses passent tout doucement au 480*800. Bref que du bonheur pour les yeux.

Le choix d’une marque ?
Dans le monde des smartphones c’est simple, d’un coté il y a Apple de l’autre le reste du monde. Si Android est devenu la plus grosse part des ventes actuelles ce n’était pas le cas il y a encore peu.
Et même si Samsung, HTC, LG ou SonyEricsson ont littéralement inondé le marché de terminaux Android tout le long de l’année passé, il reste énormément de gens qui pense qu’aucun d’entre eux ne partagent le même OS. Pourtant on aperçoit de plus en plus de bugdroid dans les différentes publicités.
Enfin, avoir un appareil électronique fonctionnant sous Android devient tout doucement un argument de vente. La multiplication des appareils mobiles et la baisse de leurs prix (tablette Acer A510 tegra3 à partir de 399€) attirent très clairement les utilisateurs secondaires vers ce type de périphérique, si bien que je ne serais pas étonné si d’ici à la fin de l’année le pourcentage de matériel en circulation utilisant Android ou iOS seras quasiment pareil à celui qui existait entre MacOS et Windows Xp il y a quelques années…